Dexter

J’ai un secret à vous avouer, mais vous n’allez jamais me croire. Tant pis, je me lance : je suis à la ramasse sur pleins de séries. Pire : il y a des séries que je n’ai pas vu. Si, si, je vous jure. Si certaines sont passées entre les mailles du filets parce que leur genre ne m’intéresse tout simplement pas (je crois que je ne regarderai jamais House ou Grey’s Anatomy -non parce que je pense qu’elles sont mauvaises, juste parce que les séries médicales, c’est pas trop mon truc so far), d’autres ont juste souffert d’un préjugé. Souvent, ce préjugé s’appelle le succès : quand on entend trop parler d’une série, on a tendance à faire de la résistance. C’est ce qui s’est passé avec la série américaine Dexter. Je ne sais pas pourquoi, hein, mais j’ai fais un blocage en voyant les affiches de cette belle gueule au sourire sadique entourée de sang. Pourtant, on m’en a dit du bien, mais à l’époque où la série a fait un buzz en France, j’étais à Londres et j’avais d’autres occupations en tête.

Depuis, cependant, l’idée a peu à peu fait son chemin dans ma tête. Peut-être que cette série vaut le coup d’oeil. Ce qui m’a décidé? Je ne sais pas trop. Un soir de vache maigre sériesque, où on a envie de faire une pause dans les habituelles et en cours, on cherche quelque chose à regarder et on tombe par hasard sur l’information suivante : Dexter, c’est Showtime. Ma seconde chaîne américaine favorite après HBO. Je me suis alors lancée, et j’ai découvert Dexter Morgan et son univers.

Le pilote m’a plutôt plu : intriguant à souhait, original s’il en est, décalé et bien foutu. Et puis faire du gentil le méchant, ou du méchant le gentil, c’est une sacrée trouvaille. J’ai alors enchainé avec le deuxième épisode et the ice-truck killer est entré en scène. Ça y est, j’étais mordue ! Dexter a des personnages très bien construits, une intrigue palpitante et un univers addictif. Le final de la saison 1 vient couronner le tout avec succès, une fois l’identité du serial killer complétement révélé. Je savoure encore un peu ces souvenirs avant d’entamer la saison 2, mais vous serez tenu au courant de ce que j’en pense, croyez-moi! (Vous saurez aussi très vite quelles autres séries je ne découvre que maintenant – mais mieux vaut tard que jamais!)

 

 

Publicités

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. Rétrolien: Récap : Série « All about Mercy Whitefield

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :