Doctor Who – Season 6 – First Part!

Voilà! Maintenant que l’épisode 7 de la sixième saison de Doctor Who a été diffusé et que nous devons attendre septembre pour avoir la suite des aventures de notre mad man with a blue box, je peux enfin vous livrer impressions, commentaires et WTF de ces quelques épisodes. Attention, donc, ne lisez pas cette article avant d’avoir vu la première partie de cette saison si vous ne voulez pas être spoilé à gogo!

Mais reprenons du début. Nous avions laissé notre nouveau doctor partir vers quelques aventures alors que les Pond, Amélia et Rory, convolaient en voyage de noces. La grande nouveauté annoncée de cette saison était la venue du Doctor sur le sol américain, du moins pour les épisodes 1 et 2. Ces deux épisodes, centrés autour d’horribles créatures appelées « le silence », que l’on oublie dés qu’on ne les voit plus et qui, forcément, envahissent lentement mais surement la terre, ont très vite donné le fil conducteur de la saison. Amy, Rory et River voient le doctor se faire tuer par un astronaute. Cet astronaute est en réalité une petite fille, qui semble avoir un lien avec Amy. Voilà ce dont on va nous parler, donc. Régulièrement au cours des épisodes suivants, on voit  que le doctor scanne le ventre d’Amy à la recherche d’une grossesse qu’elle annonce elle-même lors du premier épisode. On voit aussi apparaitre une fenêtre dans les murs, puis une femme avec un bandeau noir qui disparait en un clignement de paupière. On retrouve ainsi la construction autour de la faille temporelle dans la chambre d’Amy en saison 5. Rien de très étonnant quand on sait à quel point Moffat aime les indices semés (parfois à tord et à travers!) au fil des épisodes, jusqu’aux cliffhangers de la mort qui tue. Car, par trois fois dans cette saison, un épisode s’est arrêté sur un moment d’intense suspens devant lequel la seule réaction possible était un « WHAAAAAT? », et ça, c’est très bon.

Malheureusement, parfois, cela se fait au détriment des épisodes. On passera sur les épisodes assez « mineurs », qui ne sont pas ratés, mais juste en deçà de ce qu’on peut attendre quant à la qualité de la série, surtout vu les moyens dont elle dispose désormais. J’y inclue The Curse Of the Black Spot et le double épisode The Rebel Flesh/The Almost People (qui ne sont sauvés que par le cliffhanger final). Le meilleur épisode est incontestablement The Doctor Wife, Neil Gaiman y apportant une fraicheur et une vraie idée à faire chavirer tous les cœurs. Quant aux épisodes que l’on doit à Moffat, soit le double épisode pilote et le dernier épisode, ils sont certes d’un niveau bien supérieur, mais le dernier épisode m’a, finalement, un peu déçue. J’ai beaucoup, beaucoup aimé le changement de regard des gens sur le Doctor, devenu ce qu’il redoutait le plus : un guerrier, lui qui refuse les armes. Un homme qu’on suit dans la bataille, pour qui on meurt, contre qui des ennemis lèvent leur troupe. La scène avec la femme borgne et le discours de River en fin d’épisode sont, à ce titre, magistraux. Mais pour le reste, on sait qu’ils vont sauver Amy, on sait que les Headless Monks ne sont pas là que pour la déco, bref, toute l’histoire de la bataille en elle-même est divertissante, mais sans plus. En outre, le fait de savoir que River revient à la fin (elle le dit elle-même quand Rory vient la chercher) et qu’on va enfin découvrir son identité fait qu’on attend ça un peu tout l’épisode. Quant à la révélation finale, * ATTENTION GROS SPOILEEEEEEER * sur le fait que River n’est autre que Melody, la fille d’Amy et Rory, et qu’elle possède des gènes de Timelord, elle est au départ surprenante (le plus gros WHAAAAT de la saison pour moi). On se dit que Moffat fait fort : il nous embrouille depuis le départ sur les timelines respectives du Doctor et de River, sur le fait qu’ils fonctionnent à l’envers, et qu’en fait ils vont s’aimer, ou se sont aimés, bref, on était déjà complétement perdus. Mais là! En y repensant, il faudrait maintenant, et en attendant septembre, regarder à nouveau toooous les épisodes où apparait River. Juste pour voir si c’est vraiment crédible de A à Z. Je ne me souviens pas exactement de la rencontre River/Amy/Rory, mais c’est pas un peu bizarre qu’elle ait toujours parlé du Doctor, et jamais de ses parents?? Bref, j’ai regardé l’épisode il y a environ 24h et je m’arrache les cheveux à savoir si ça marche, son truc. Pourquoi pas, après tout. Mais alors, elle sait qu’elle le tue quand elle est dans le costume d’astronaute? Pour peu que ce soit elle, bien sûr. Comme se fait-il qu’elle ne se souvienne de rien, ou du moins qu’elle ne dise rien? Aaaargh!

Je crois que, si j’arrive à voir Moffat au Comic-on à la fin du mois, il a intérêt à nous fournir de sérieuses, très sérieuses explications sur tout ça!

Publicités

4 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Gauthier
    Juin 07, 2011 @ 15:10:47

    Si tu le vois, il te répondra surement « vous verrez bien lors de la diffusion ! » :p

    Sinon, assez d’accord pour l’ensemble de ton article. Il n’y a pas un seul épisode qui m’a paru décevant, pour l’instant. L’ère Moffat va de sombre en pire, et c’est excellent ! J’aime quand le Doctor nage dans les darkness. Le voir connaître de nouvelles émotions (« Anger ? That’s new ! ») est jouissif. Pour ce qui est de River, j’ai les même questions, les mêmes doutes et incertitudes. Il a intéret à ne pas se planter avec ça, parce que ça pourrait foutre sa crédibilité en l’air …

    Réponse

  2. Rémi
    Juin 10, 2011 @ 16:41:43

    Je suis assez d’accord avec toi : cette mi-saison m’a semblé de bonne facture, malgré deux déceptions : The Curse Of the Black Spot, dont l’intérêt décroît progressivement au fur et à mesure, mais qui se laisse tout de même regarder ; et The Almost People (j’avais bien aimé The Rebel Flesh, qui laissait supposer des réflexions intéressantes, mais que la seconde partie n’a pas du tout développé). Mais même les épisodes les plus faibles bénéficient d’un traitement soigné sur d’autres points (le décor notamment, et l’aspect huit clos de The Almost People / The Rebel Flesh, particulièrement bien réussi), chose qui n’arrivait pas forcément dans les saisons précédentes et qui rend ces épisodes médiocres plus supportables qu’ils ne l’étaient dans le passé.

    Si tu as des doutes sur la crédibilité de la révélation sur River, je serai ravi d’en discuter avec toi, je sors d’un intéressant débat sur un forum de SF à ce sujet, et après y avoir un peu réfléchi, je trouve que finalement, ça ne détonne pas avec ce qu’on a vu d’elle dans les saisons passées.

    Et encore une fois, je te déteste pour avoir l’occasion de discuter avec Moffat, alors que je serai coincé à l’autre bout du pays à ce moment-là.

    Réponse

  3. Rétrolien: Doctor Who – Season 6 – Second part! « All about Mercy Whitefield
  4. Rétrolien: Récap : Série « All about Mercy Whitefield

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :